NOTRE CARTOGRAPHIE DES PÔLES D'EXPERTISE

La Chaire UNESCO-PREV a amorcé la réalisation d’une cartographie des pôles d’expertise en matière de prévention de l’extrémisme violent. Les résultats ont été agrégés sous la forme d’une banque internationale d’expert·e·s et d’institutions (par pays). La carte est mise à jour régulièrement.

 

Cette cartographie permet au grand public de rapidement identifier sur une carte les pôles d’expertise (organisations de recherche, communautaires, gouvernementales et internationales) et d’accéder à une banque d’experts composée de chercheurs et praticiens oeuvrant dans le domaine de la prévention primaire, secondaire et tertiaire de la radicalisation et de l’extrémisme violents.

 

Les objectifs de la cartographie sont d’identifier et de mettre en réseau les pôles d’expertise et les communautés de pratique en matière de prévention de la radicalisation à l’international. Le processus vise le partage et la valorisation de la recherche et des actions en matière de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents. Finalement, cette cartographie se veut un outil novateur permettant d’assurer une collaboration étroite entre les chercheurs et les communautés de pratique dans une perspective comparée, pluridisciplinaire et Nord-Sud.

AJOUTEZ VOTRE ORGANISATION

Vous désirez ajouter des données relatives à un pôle d’expertise (organisme et/ou expert·e·s) respectant les critères de classification énoncés ci-bas? Communiquez avec Pablo Madriaza par courriel (info@chaireunesco-prev.ca).

Liste des critères de classification

Organisations de recherche

L’organisation doit :

  • Conduire des activités ayant pour objet la progression de la connaissance scientifique en matière de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents;
  • Disposer d’une installation physique de recherche;
  • Disposer d’un personnel de recherche qualifié;
  • Avoir publié au moins un rapport, une étude ou un article scientifique sur la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents.

Organisations communautaires

L’organisation doit :

  • Travailler dans les domaines de l’évaluation, de la prévention et/ou de l’intervention en matière de radicalisation et d’extrémisme violents;
  • Intervenir dans les collectivités dans le but de susciter des changements sociaux;
  • Être sans but lucratif et autonome;
  • Définir librement ses orientations ses politiques, ses objectifs et ses approches.

Organisations gouvernementales

L’organisation doit :

  • Conduire une mission d’intérêt public dans les domaines de l’évaluation, de la prévention et/ou de l’intervention en matière de radicalisation et d’extrémisme violents;
  • Avoir été créée par une autorité gouvernementale;
  • Être financée par les fonds publics, en totalité ou en partie;
  • Jouir d’une autonomie de décision et de gestion, tout en étant encadrée par l’État.

Organisations internationales

L’organisation doit :

  • Travailler dans les domaines de l’évaluation, de la prévention et/ou de l’intervention en matière de radicalisation et d’extrémisme violents;
  • Avoir été établie par un traité international ou une convention multilatérale entre des États souverains.

Expert·e·s 

L’individu doit :

  • Travailler dans les domaines de la recherche scientifique, de l’évaluation, de la prévention et/ou de l’intervention en matière de radicalisation et d’extrémisme violents;
  • Être associé à un organisme de recherche, à une entité gouvernementale, à un organisme communautaire ou à une organisation internationale selon les critères définis ci-haut.