Pandémie de fausses nouvelles

L’incertitude et la peur sont des terreaux fertiles pour l’imagination. Face à la crise, les théories du complot et les fausses nouvelles abondent sur la Toile. Et leur popularité augmente en flèche. Faut-il s’inquiéter d’une pandémie d’infos toxiques?

La désinformation qui tue

« Nous ne combattons pas seulement une épidémie, nous luttons aussi contre une infodémie. Les informations fausses se propagent plus vite et plus facilement que ce virus, et elles sont tout aussi dangereuses. » C’est ce que déclarait le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé à la mi-février. Le phénomène n’est évidemment pas nouveau. Mais ce qui frappe, c’est sa fulgurance, remarque Marie-Ève Carignan, professeure au département de communication de l’Université de Sherbrooke.

La Chaire UNESCO-PREV lance sa cartographie des pôles d’expertise en prévention de la radicalisation

En 2019, la Chaire UNESCO-PREV a amorcé la réalisation d’une cartographie mondiale des pôles d’expertise, comprenant tant des expert·e·s que des organisations oeuvrant dans le domaine de la prévention primaire, secondaire et tertiaire de la radicalisation et de l’extrémisme violents.

Projet SOMEONE annonce la sortie de PROFILAGE, une nouvelle boîte à outils

De concert avec la Journée internationale des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination raciale, Projet Someone est fier d’annoncer le lancement prochain de PROFILAGE, une boîte à outils pratique qui vise à comprendre le profilage racial et social. Dans ce court extrait vidéo, Will Prosper — fondateur de Hoodstock et ancien officier de la GRC — parle des grandes façons dont le profilage se produit et de l’incapacité du Québec à reconnaître le problème.

Le consortium RPC-PREV & RAPS offre des programmes de formation

Le Réseau des praticiens canadiens pour la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent (RPC-PREV) et l’équipe «Recherche et action sur les polarisations sociales» de l’Institut universitaire SHERPA (SHERPA-RAPS), qui forment ensemble le consortium RPC-PREV et RAPS, offrent des formations variées en matière de renforcement des capacités.

Le professeur Séraphin Alava reçoit le prestigieux Prix APM 2019

Le 21 février 2020, M. Séraphin Alava, membre associé de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents, s’est vu décerner le prestigieux Prix APM 2019. La cérémonie de présentation du prix avait lieu à Athènes dans le cadre de la 14e session plénière de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée au Parlement hellénique.

Le nombre de Canadiens qui rejoignent des groupes haineux est en croissance. Pourquoi?

Alors que la montée de l’extrémisme inquiète de plus en plus les autorités canadiennes, des chercheurs de l’Université Concordia se sont attardés aux façons de prévenir ou d’enrayer le recrutement au sein de «groupes sectaires», ainsi que les façons d’en sortir. Leur conclusion: le respect et l’empathie sont essentiels pour y arriver, même face à des propos haineux.

L’empathie est «la clé» pour éradiquer l’extrémisme, plaident des chercheurs

Alors que la montée de l’extrémisme inquiète de plus en plus les autorités canadiennes, des chercheurs de l’Université Concordia se sont attardés aux façons de prévenir ou d’enrayer le recrutement au sein de «groupes sectaires», ainsi que les façons d’en sortir. Leur conclusion: le respect et l’empathie sont essentiels pour y arriver, même face à des propos haineux.

D’anciens «skinheads» racontent pourquoi ils ont rejoint et quitté des groupes haineux

Une nouvelle recherche tire profit de l’expérience d’anciens extrémistes afin de mieux comprendre les processus de radicalisation. Pendant des années, les autorités canadiennes ont sous-estimé le danger que représente l’extrémisme d’extrême droite. Cependant, de plus en plus, elles prennent l’enjeu au sérieux.